regratitude


♥♥♥ – 23/8/2020
l’amour au temps du Corona… déconfinement estival en circuit fermé…

parfois dans la vie, certaines portes s’ouvrent subitement… de façon surprenante, innatendue…

que ce soit par amour, par intérêt professionnel ou artistique, la vie nous bouscule parfois et nous incite à bouger vite et fort… faisant peur à notre tête et à toute logique restante… mais parfois c’est le coeur qu’il faut suivre…

d’autre part, on dit aussi que dans la vie, il est bien inutile d’avoir des regrets… que ce soit d’avoir trop essayé, ou pas assez… mais parfois la vie se passe ailleurs, la vie décide pour nous de nous faire des offres, qu’on peut accepter ou refuser… ou pas…

j’ai déjà lu le témoignage d’une personne qui célébrait ses 100 ans et qui disait que si elle avait su, elle aurait risquer davantage dans sa vie… qu’elle aurait utilisé sa vaisselle de Noël plus souvent, qu’elle aurait porté ses plus belles robes juste pour les petites occasions… et autres grandes vérités du genre…

ces temps-ci, avec l’incertitude ambiante, autant covodienne qu’environnemenale, il me semble que les temps sont mûrs pour bouger vite et fort… en suivant son coeur… d’aller pour ses passions, de suivre ses envies profondes, de réaliser ses rêves car le temps n’est plus ce qu’il était… ce temps qui se conjugue moins au futur conditionnel qu’au présent actuel… alors que le passé est passé date et ne reviendra pas… et de toute façon toujours plus qu’imparfait le passé…

regretter d’avoir osé ou pas, faux débat il me semble… mais il me semble aussi que si on suit son coeur, on ne peut regretter quoi que ce soit… et même si il semble qu’on a fait une erreur, on dit qu’on en aura toujours appris quelque chose…

en regardant ma vie passée, celle-ci du moins car les autres ne sont que vagues souvenirs, impossible de regretter en effet… car quelle vie pleine d’inattendu, de surprises, de folles aventures qui demeurent encore de beaux souvenirs de vie…

les aventures les plus folles sont celles qui auront été les plus riches… comme l’impression que sur le lit de notre mort de corps, ce sont celles-là qui nous divertiront le plus, nous procurant bonheur et fierté d’avoir suivi son coeur…

comme l’impression aussi que ce n’est que la tête qui peut regretter, que le coeur ne peut connaître le regret… comme si le coeur ne peut vivre que dans le présent, dans l’intensité du temps qui ne passe jamais vraiment… infinité éternelle autant qu’actuelle…

alors que la tête, la tête…

alors le secret de la vie serait-il par hasard de troquer le verbe regretter pour la gratitude…

gratitude d’avoir suivi ses élans, peu importe où ils nous ont mené…

gratitude d’avoir risquer, d’avoir suivi son coeur au détriment de sa tête…

gratitude d’avoir vécu sa vie dans sa totalité, avec un brin de folie…

alors bye bye regrets et welcome gratitude…

encore et encore…

gratitude et regratitude à l’infini…

Une réflexion au sujet de « regratitude »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s