Pierre, gens, Paul

♥♥♥ – 25/8/2020
l’amour au temps du Corona… déconfinement estival en circuit fermé…

sans parler de Pierrette et de Paulette…

en fait, tout ce que l’on dit sur les autres, des autres, ce que l’on dit à-propos d’eux et elles en dit toujours plus sur nous que sur eux et elles…

comme on disait ici hier justement, tout ce qui nous fait réagir chez les autres nous concerne davantage nous-mêmes qu’eux/elles…

en fait comme le disait Ramana, les autres n’existent pas alors que soi, toujours que soi…

Betty disait quant à elle : on ne rêve que de soi…

différentes formules, même réalité de soi-même qu’est le monde…

si certaines personnes nous font fortement réagir, à nous de regarder ce qui monte et comment nous répondrons…

évidemment, nous ne sommes pas obligé(e)s de nous placer dans des situations qui nous font réagir constamment… on peut choisir son environnement immédiat…

mais parfois ça arrive de se retrouver dans des climats qui nous heurtent et nous dérangent… ce monde est tellement diversifié qu’il est inévitable de rencontrer de la différence, de la négativité, si ce n’est de l’opposition…

mais on peut aussi tenter – autant que possible mais avec des limites évidentes – de créer son monde comme on le conçoit et l’imagine, comme on le désire et le voudrait se voir déployer… autant que possible…

mais clairement, pas automatique que le monde sera comme on le veut simplement parce qu’on le veut ainsi… ce monde out there nous fera réagir, nous brassera, nous bouleversera même parfois…

car nous sommes des bibittes sociales – à divers degrés – et nos rencontres avec les autres peuvent servir à nous déranger ou à nous permettre de nous définir… et nous redéfinir… car ainsi que semble fonctionner la vie… elle place parfois des gens sur notre route pour nous aider à grandir… ou à mettre nos limites… ou à ouvrir son coeur encore plus grand… et à repousser nos limites d’impatience et de tolérance…

car rien comme quelqu’un qui nous tombe sur les nerfs pour nous permettre d’acquérir patience et empathie, tout en maintenant nos positions fondamentales…

et si certaines personnes sont sur notre route et nous dérangent, ce qui nous permet de développer notre patience et notre tolérance envers les autres – qui n’est probablement que notre patience et tolérance envers nous-même de toute façon – d’autres s’y retrouvent plus positivement pour nous aider à ouvrir notre coeur et à dire oui à l’amour…

bonne journée Pierres, Pierrettes, Pauls, et Paulettes de par le monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s