moi moi moi


♥♥♥ – 1/10/2020
l’amour au temps du Corona… semi confinement automnal… et deuxième vague la galère

traduction: les rivières ne boivent pas leur propre eau; les arbres ne mangent pas leur propres fruits; le soleil ne luit pas pour lui-même, et les fleurs ne propagent pas leur fragrance pour elles-mêmes… vivre pour autrui est une loi naturelle… nous sommes né(e)s pour s’aider les un(e)s les autres… peu importe combien cela peut être difficile… la vie est bonne quand êtes heureux mais encore meilleure quand les autres sont heureux grâce à vous… – Pape François…

réglons tout d’abord une chose pour ceux et celles qui voudraient invalider le message à cause du messager… évidemment que l’église catholique de Rome qui est hyper riche et qui apparemment a fait tant de dommages au fil des siècles, devrait partager ses richesses pour soutenir les paroles du pape…

mais si on en revient aux mots bruts, libérés du messager et du passé douteux de son institution, il me semble que la solution au problème actuel de notre société réside dans ces mots…

si on pouvait seulement apprendre à travailler davantage à rendre le monde meilleur…

si on pouvait se rendre compte que les autres ne sont que des moi, mais à l’extérieur de soi…

si le m pouvait se r’virer sur lui-même, me pourrait enfin devenir we

évidemment, on doit prendre soin de soi initialement mais toujours garder en tête le bien du plus grand nombre… si certains disent que l’on ne peut donner que ce que l’on a, d’autres disent par contre qu’on peut aussi donner ce que l’on aimerait avoir sans nécessairement l’avoir car c’est en donnant qu’on reçoit…

un peu le talon d’achille du capitalisme appliqué dans sa forme actuelle… le gain personnel à tout prix, peu importe le prix… état de fait qui résulte en quelque sorte du fait que petit moi se sent séparé du reste du grand tout…

moi et eux, eux et nous…

quand au fond moi n’existe qu’au sein du grand nous…

et non que moi moi moi…

car moi moi moi est limité, irréel, incomplet… nous ne sommes que l’une des gouttes d’eau qui composent la grande mer humaine… et la goutte sans sa mère n’est rien… comme l’humain… et notre mère est la terre…

quelqu’un postait l’autre jour sur un réseau qu’il refusait toutes sortes d’affaires car fondamentalement il était souverain… bien d’accord mais souverain de quoi au juste ? car comment pourrions-nous vivre sans le soutien des autres ?

notamment les cultivateurs quand on a faim, les médecins et infirmières quand on est malade, et tous les autres employés des services essentiels comme on vient de le réaliser ?

bien d’accord pour la liberté, mais sans responsabilité, qu’un trip de moi moi moi pré adolescent… qui s’oppose à tout, toujours, sans jamais proposer quoi que soit face à la réalité de la mécanique complexe de ce monde hyper complexe et de plus en plus divisé…

les mères de ce monde sont une représentation concrète du don de soi… elles prennent soin de leurs enfants et de leur famille, parfois même au détriment de leur propre santé…

le sort des femmes, et plus particulièrement celui des mères, et encore plus les mères monoparentales, constitue d’ailleurs l’une des plus grandes injustices de ce monde…

si on pouvait seulement réaliser que s’occuper du monde est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles nous nous sommes incarné(e)s… il se porterait bien mieux ce monde…

Aléluia !

____
lien vers notre campagne Ulule pour la réalisation de l’album Os Hinos do Vale da Vida dédié à JP Desjardins (RIP):
fr.ulule.com/os-hinos-do-vale-da-vida/

Une réflexion au sujet de « moi moi moi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s