cette fois

♥♥♥ – 7/1/21
l’amour au temps du Corona… take 2… de l’autre bord de la 20…

ce matin, trop gros, trop grossier…

ce matin, trop de mots seraient nécessaires, et encore davantage inutiles, alors je ne dirai rien, je me tairai et j’observerai…

parce que tout ce que l’on peut dire parfois, eh bien ça ne veut rien dire…

en fait souvent quand on parle, quand on écrit et quand on dit, ça ne dit rien… ça ne dit pas ce qui veut mais ne peut se dire…

car parfois, comme cette fois, tout ce que l’on pourrait dire ne rimerait à rien…

et rien rime avec en vain…

car l’essentiel ne se dit pas… l’essentiel ne peut que s’écouter…

la parole est le langage de l’argent, gling gling, alors que le silence, pourtant plus fort, nous endort trop souvent…

pour ça qu’on parle tant, qu’on lit tant, qu’on se divertit tant… pour ne pas sentir le grand rien qui nous habite… mais en vain…

à part je t’aime, rien n’est essentiel à dire…

et même je t’aime ne dit pas ce qu’on tente de dire…

car je t’aime ?


alors aujourd’hui, je me tairai et j’observerai… en écoutant le silence toujours si plein… plein de tout, plein de vide, plein de vie…

et ne dirai que je t’aime… quand même…

car oui tout ce qui existe en ce monde existe aussi à l’intérieur de moi, comme de toi… comme de nous, de tout partout…

alors, aujourd’hui, sans juger, sans prendre parti ni me prononcer, sans m’engourdir de pensées devant l’absurdité de l’humanité ambiante, j’irai écouter les arbres, les oiseaux, la nature… les sons peuplant le silence… la vie quoi…

car tout les secrets de l’existence s’y trouvent et y reposent… toujours… tout le temps… pendant que le monde parfois fou fou s’active…

et comme à part je t’aime, rien n’est essentiel à dire, c’est ce que je me contenterai de dire… même si ça ne dit pas ce que ça tente de convier deep down

quand même… je t’aime

mais pas plus que je ne peux m’aimer moi-même j’imagine…

alors aujourd’hui, je me tairai et j’observerai…

et je tenterai, bien humblement, d’apprendre un brin de sagesse… goutte à goutte… à chaque inspiration…

vous disant simplement, je vous aime

___
et en partageant quelques mots sages de Omraam Mikhaël Aïvanhov…

 » S’il est si difficile de donner une définition de la vérité, c’est qu’elle n’existe pas en tant que telle : seuls existent la sagesse et l’amour.

C’est le comportement des êtres qui révèle s’ils sont dans la vérité, non les théories qu’ils présentent aux autres.

Quant à ceux qui prétendent chercher la vérité… mais ne l’ont pas trouvée, ils doivent comprendre qu’ils n’ont en réalité rien à chercher : ils ont seulement à progresser chaque jour de leur vie dans l’amour et la sagesse.

C’est l’amour et la sagesse qui conduisent à la vérité.

La vérité ne peut pas se concevoir indépendamment du cœur et de l’intellect.

Si elle était indépendante de l’activité du cœur et de l’intellect, tout le monde devrait découvrir la même.

Or, ce n’est pas le cas : chacun ou presque trouve une vérité différente.

Seuls ceux qui possèdent l’amour et la sagesse découvrent la même vérité.

Voilà pourquoi malgré leurs origines et leurs cultures différentes ils parlent, au fond, le même langage.

2 réflexions au sujet de « cette fois »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s