lettres – et mots – d’amour

♥♥♥ – 18/2/21
les chroniques d’un nôbodé…

a comme dans amor amor amor… et ainsi de suite… et b et c et d…

celles-ci ne sont que quelques-unes de mes premières lettres de l’amour… et ce matin on ira jusqu’à Z and back… et de retour à A… et en boucles… et en zig zag… entre les lettres et les lignes… en minuscule et en MAJUSCULE…

on se plongera le nez, l’âme et le reste du corps full on dans l’amour… avec un grand ou un petit A…

écrire avec des lettres d’amour pour renverser la vapeur du négativisme ambiant…

car ça pue la haine sur les ondes ces temps-ci… nausée abondantes les lettres et les mots en circulation d’une façon générale… on dirait que le monde va mal car ça écrit mal de toute part autour ces temps-ci…

à ceux et celles qui, plutôt que de partager des lettres et des mots d’amour, d’amitié et de soutien, ne font que déverser sur les ondes des lettres et mots de haine, de mépris, de critique, je vous plains…

car l’amour existe bel et bien… comme l’amitié, l’humanité, la compassion et l’empathie… et le reste de ce qui fait de nous des êtres humains…

alors jamais ridicule d’exprimer l’amour…

à vous qui ne faites que cracher votre venim alphabétique – drôle de bête tique – je trouve que vous devriez tenter de faire dans l’amour avec vos lettres et vos mots plutôt que de toujours trouver des puces chez les autres ou chez les choses… et de répandre du beurk et du ouach… et de la crainte, et du repli sur et en soi chez autrui…

car premièrement, les autres n’existent pas… pas vraiment du moins… car comme tout ce qui se trouve à l’extérieur de soi, tout ce que l’on voit et choisit de regarder, contempler et porter notre regard sur n’est toujours qu’un miroir de qui nous sommes… qu’un reflet de nous-même…

ce sur quoi on choisit de faire porter notre regard nous renvoie toujours à soi… et ce de quoi on se nourrit – alimentairement, émotivement, médiatiquement et intellectuellement – devient ce que nous sommes et qui nous serons…

alors plutôt que de toujours pointer ce qui ne fonctionne pas chez autrui, ou dans le monde, de chercher la bibitte et le bug, regardons plutôt ce que l’autre fait de bon, de beau, du mieux qu’il et elle peut… comme on voudrait que les autres fassent avec nous au fond… car nous faisons tous et toutes du mieux que nous pouvons… et malgré la situation ambiante actuelle, nous sommes des privilégié(e)s… alors cultivons la vie…

pour moi, un truc qui fonctionne pour demeurer capable de voir le mieux chez autrui est d’imaginer que les autres, chacun et chacune des autres, sont mes enfants, mes parents, mes frères et soeurs, mes ami(e)s…

car


je pense qu’être légèrement en amour avec nos ami(e)s – et nos proches en général – fait partie intégrale du fait d’être vivant(e)… ainsi, je pense que mes ami(e)s et mes proches sont les gens les plus formidables au monde et ceci n’est qu’une simple vérité

j’aime le slightly de cette citation… car pas besoin que ça soit heavy l’amour, ni celui de toute la vie pour l’éternité… l’amour peut être léger et dans le moment… tout simplement… un amour fraternel, amical, soutenant…

ainsi, en imaginant tout le monde comme nos ami(e)s, notre regard s’adoucit, devient plus léger, plus acceptant… et le monde devient automatiquement bon… malgré quelques truands in between

le fait de choisir de voir le monde comme un grand terrain de jeu et un laboratoire humain en cours d’expérimentation où chacun chacune fait du mieux qu’il et elle peut pour apprendre les leçons du moment aide à mieux vivre…

car toujours notre choix notre perception du grand verre d’eau out there… il peut être à moitié plein, à moitié vide, ou deux trop grand, mais il n’est que comme il est… on peut le faire tendre à devenir meilleur, mais pour le moment, que comme il est est… ni mieux, ni mal, ni meilleur, ni autrement… comme tous les humains qui le composent…

si on veut voir l’amour, et le projeter sur le monde, ainsi soit-il et le sera-t-il…

toujours notre choix…

oui bien sûr, il existe des choses effrayantes en ce bas monde et des êtres plus que questionnables…

mais contrairement au scrabble, on peut choisir nos lettres dans la vie… et nos lunettes… et les miennes sont multicolores, et ont des filtres amoureux, amicaux, humainement soutenant et compassionnés…

alors quand autrui s’exprime, recevons ses mots avec compassion et humanité… comme on aimerait être entendu(e) et écouté(e)…

et regardons comment on peut donner un coup de main plutôt qu’une claque car dans les deux cas, toujours entre nos mains…

car l’amour existe, et le ridicule ne tue pas, au contraire…

alors portons notre coeur sur nos mains…

très bon exemple ici-bas d’ailleurs…

https://thumbs.gfycat.com/RemarkableGreenAmethystgemclam-size_restricted.gif?fbclid=IwAR23I7sqeijlNLQsuThgeuxLl6ouCJuuZ5mraEOQ21rbsjIbXnjHDtdTxo4

________________

LA CLÉ DE L’HARMONIE

Je souhaite Harmonie, Amour, Vérité et Justice à tous mes frères et soeurs.

Avec la force recueillie des vibrations silencieuses de nos pensées nous sommes forts, en bonne santé et heureux, formant ainsi un lien de Fraternité Universelle.

Je suis satisfait et en paix avec tout l’Univers et je souhaite que tous les êtres réalisent leurs aspirations les plus intimes. Je rends grâce au Père invisible pour avoir établi l’Harmonie, l’Amour, la Vérité et la Justice parmi tous vos enfants.

Ainsi soit-il.

Une réflexion au sujet de « lettres – et mots – d’amour »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s