liberté relative

♥♥♥ – 19/3/21
les chroniques d’un nôbodé…

quelqu’un postait avec sarcasme cette image sur FB au lendemain du passage du couvre-feu de 20 h à 21 h 30… me suis tout de suite demandé quelle serait la taille de sa prison quand il n’y aura plus de couvre-feu…

car plusieurs semblent penser qu’on vivait en toute liberté avant la mise en place des mesures sanitaires…

pourtant, on n’avait qu’à passer les frontières américaines pour se rendre compte qu’on a toujours vécu dans une immense prison à ciel ouvert… ou qu’à se promener sur les réseaux sociaux et voir des pubs ciblées en lien avec quoi on surfait il y a 2 minutes apparaître dans notre écran… sans parler de nos besoins corporels qui impliquent un certain respect de certaines règles…

liberté ? on repassera… car au fond, chacun(e) sa prison… mais l’idée consiste à réaliser que cette prison est notre création…

une fois de temps en temps, on se cogne sur les barreaux, comme maintenant… mais ces barreaux sont toujours là… dans les lois, dans le respect des droits d’autrui, dans notre deal social… jamais tout à fait libres nous ne sommes, que plus ou moins limité d’action et d’accès… à part comme on choisit de répondre à ce que la vie nous envoie plutôt que de réagir…

car tant qu’on est vivant, humain, incarné, nous sommes toujours en prison… plus ou moins grande et confo, avec des barreaux là-bas, ou juste ici… prison adaptable… plus ou moins près, plus ou moins visibles mais barreaux quand même… les plus près étant right here dans notre tête, nos croyances et nos conditionnements…

si vous suivez un peu mes mots ici, vous savez que je vis loin loin de la ville (salut Boule Noire) et que le confinement ne me dérange pas du tout… ou si peu les quelques rares fois lorsque je vais dans le monde

mais je peux comprendre les gens qui vivent seul(e)s, en ville où la dynamique est totalement différente… ou pour les jeunes, les parents et leurs enfants masqués, bref ceux et celles qui vivent directement les conséquences des récentes limites, sous pression en cette situation frustrante et limitative…

on peut voir sur les ondes des manifestations verbales la plupart du temps – si facile de chiâler sur les réseaux – des gens des deux clans: les plus dociles qui s’accommodent assez bien des mesures restrictives de liberté, et les autres que ça dérange davantage…

pourtant, ils sont nombreux sur les réseaux privés et lucratifs qui nous contrôlent à tour de bras à revendiquer la liberté… les Che Guevarra virtuels du web… hey boys and girls, on joue exactement le jeu des grandes corporations… vous blâmez les gouverne et ment en faisant exactement le jeu des corpos… vous vous trompez de cible d’après moi…

allez, il fait beau, vais allez m’aérer le cerveau et jouir de ma liberté environnante…

(encore un) excellent papier de JoBlo:
https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/597204/delinquants-la-nuit-dociles-le-jour?fbclid=IwAR3Hl9DLSVGZbVFZ3v6uSvLftkUwTomu8-t_9BErLr5eanZots5gxiAifY0

et touchants et puissants mots d’Anaïs Barbeau-Lavalette sur la désobéissance:
https://plus.lapresse.ca/screens/710b7b87-e9fb-4036-bb1a-1a3dd11fe3bb__7C___0.html?fbclid=IwAR2J–TuWL7RIu9zH7Z0F3hegR-O4XeTgWLwcGs9WGSB8fF1RL1gFWTTtNw

Une réflexion au sujet de « liberté relative »

  1. Ravi

    et oui face à la situation, je me sens impuissant
    mot qui ne semblait pas faire partie de mon vocabulaire autrefois (il y a à peine 1 an)

    somatise cette impuissance que mon «témoin» me souffle à l’oreille
    comme un naissance qui ne se déroule pas comme prévu, par le siège peut-être?

    faut-il une césarienne?
    accepter cette petite mort à feu doux qui devient de plus en plus intense plud le temps passe
    comme un grand vide intérieur qui ne cesse de s’agrandir

    me révolter contre qui?, contre moi?
    pas contre les autres (avec un grand A) ça j’en suis sur…..

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s