le double non sens unique de la vie

♥♥♥ – 3/4/21
les chroniques d’un nôbodé…

OK en ce saint samedi, pas encore de réponse from up there, ni in here non plus, alors je continue ma quête…

à demain… peut-être

en attendant quelques mots de Byron Katie via ma voisine d’amoure pour alimenter la réflexion

Alors que vous commencez à vous réveiller de vos rêves d’enfer ou de purgatoire, un par un, le paradis commence à naître en vous d’une manière que l’imagination ne peut pas comprendre.
Et puis, alors que vous continuez à remettre en question ce que vous croyez , vous vous rendez compte que le paradis, aussi, n’est qu’un début. Il y a quelque chose de mieux que le paradis.
C’est l’esprit éternel, insignifiant, infiniment créatif.
Il ne peut pas s’arrêter pour le temps, l’espace ou même la joie.
C’est tellement brillant qu’il va secouer ce qui reste de vous dans les profondeurs de l’émerveillement dévorant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s