les mots vers le courage… 23/8/2012

éloge des départs, séparations et autres détournements de vie… amitié et amour éternels…

ce soir c’est le concert de Carioca à l’Église de Val-David…

de Rio à Val-David, back le poim poim maëstro… lors d’un souper amical hier soir, nous avons jasé du bon vieux temps et j’ai retrouvé avec joie mon ami et comparse des 5 dernières années pour l’espace de quelques heures… j’aime cet homme…

ce fut un plaisir de travailler ensemble… autant qu’au Québec qu’au Brésil… complicité, complémentarité, projets excitants… l’an dernier, d’un commun accord, nous avons pris des routes séparées… le temps de relever de nouveaux défis comme le veut la formule consacrée…

Carioca est un ami cher, une inspiration, un phare pour plusieurs d’entre nous en matière d’inspiration musicale… un Bouddha brésilien, plein de notes et de couleurs, sur son chapeau et dans son coeur, plein de rires et d’enfance… un maëstro de la vie…

je me rendais compte hier soir au souper que le fait d’avoir pris des routes différentes récemment m’a rendu plus triste que je ne le croyais… si je me laissais le sentir le moindrement…

petit pincement au coeur comme l’ont fait toutes les séparations survenues dans ma vie ces dernières années, séparations et changements majeurs qui ont été assez nombreux… gros temps de transition… pas tout à fait complété… l’est-ce jamais ? complétée la transition, je veux dire…

à chaque fois que l’on quitte quelqu’un qu’on a aimé et/ou que l’on aime encore, on vit toujours une petite mort, ça nous demande de laisser aller, apprécier ce qui a été vécu et continuer à avancer… sur le fil de fer de la vie, sur la route vers ?

on a beau comprendre que la liberté est primordiale, que la vie change, que tout est mouvement, l’attachement prend du temps à se défaire, à mourir, à rendre l’âme… détisser un à un les multiples noeuds émotionnels qui viennent avec ouvrir son coeur et laisser l’autre entrer en soi, toucher notre âme… se laisser être touché(e) dans le coeur, dans le corps et dans l’âme..

mais on n’a pas le choix, on doit éventuellement ouvrir les mains, dire au revoir ou adieu, à plus tard ou à jamais, et continuer à marcher, seul, droit devant, plus riche de toutes ses relations qui s’accumulent en nous et contribuent à faire de nous qui nous sommes… et qui nous devenons sans cesse…

ces temps-ci, plutôt que de considérer que je perds quelque chose ou quelqu’un dans le changement, j’essaie d’inclure les bonheurs passés de ces relations en transformation et en mouvance dans ma vie de façon plus large, plus globale, plus intégratrice… de les concevoir comme des morceaux de bonheur qui sont encore en moi, des bases sur lesquelles construire la suite, des morceaux qui continuent d’y vivre… des morceaux de robot… même si ce ne sont plus que des souvenirs… de faire du présent un moment rempli de tous ces beaux souvenirs… sans s’y perdre…

plutôt que de penser que je perds des êtres chers, j’aime croire que je les additionne, que je les collectionne dans mon coeur et dans ma tête et qu’ils continuent de vivre en moi… pour toujours… friends forever… 

en fait, si on le veut, nos ami(e)s et amour(e)s du passé vivent toujours en nous, mais sous une autre forme… ils sont devenu(e)s des anges car sans corps visibles à nos yeux… donc on doit les voir autrement, les imaginer, les sentir en soi, les inviter à vivre en soi et les y maintenir…

leur présence alors nous accompagne, nous soutient, nous supporte sur ce chemin de vie, sur cette piste de course vers now/where… 

alors la solitude n’existe pas car chaque personne qui a compté pour nous, vivante ou morte, vit encore en nous si on le veut, si on leur fait une place et si on leur parle et les écoute… s’ennuyer de quelqu’un, manquer un être cher signifie simplement que cette personne compte encore pour nous… et en se permettant de la laisser vivre en soi, elle vit maintenant, et pour toujours…

à toutes mes relations, metakweasin, aho !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s