arrière-goût de nos propres mots

101359947_3099234653473100_3033902955876057088_o

♥♥♥ – 4/6/2020

l’amour au temps du Corona / déconfinement in progress…

traduction: assure-toi de déguster tes mots avant de les cracher… – proverbe gaélien

si on  retrouve quelques perles sur les réseaux asociaux, la majorité du data nous révèle souvent le moins beau de l’humain ces temps-ci…

insultes, médisance, doutes, arrogance, découverte illuminée de complots mondiaux, recherches faites à grands coups de sites alternatifs, mépris envers ceux et celles qui pensent autrement, name it… ça sort de partout…

même le pussy grabber en chef est en train de devenir un héros pour certains…

le fiel s’injecte à grands coups de langues sales… via les doigts longs et méchants… et souvent déconnectés du coeur…

la guerre verbiale sévit sur les réseaux… et certains sont des pro verbiaux du cyberespace…

RÉVEILLEZ-VOUS nous souligne-t-on généreusement à coup de lettres majuscules…

mais peut-être vous qui dormez cher(e)s ami(e)s FB si sûr(e)s (comme dans acides) de vous-mêmes ?

alors un peu d’humilité… car qui sait quoi que ce soit avec certitude ces temps-ci ?

quand on énonce des mots blessants, sans que l’on s’en rende toujours compte ou pas, il me semble que c’est nous-même que nos mots blessent en tout premier lieu… car on ne parle qu’à soi… on n’est en relation qu’avec soi-même car personne out there…

on essaie de se convaincre soi-même avant quiconque… et pas toujours avec succès…

relations virtuelles mais conséquences pas toujours belles mais bien réelles…

les pensées et émotions négatives que nous entretenons face à ce que l’on lit sur le web ne concernent que nous… les torts que l’on attribue à autrui ne sont que les nôtres… on ne s’écrit qu’à soi-même au fond… car on ne comprend que ce que l’on veut – ou peut – bien comprendre…

nos écrans ne sont qu’un miroir plus ou moins déformant qui nous renvoie un reflet de nos zones ombragées qui ont longtemps été enfouies en nous…

alors profitons de l’occasion pour nous regarder… voir notre arrogance, nos peurs, nos jugements, nos critiques acerbes… car tout cela ne vit qu’en soi… en fait, tout d’abord en soi mais reflété par les choses apparentes qui nous atteignent via notre écran…

comme disait à peu près Ramana Maharshi, les autres n’existent pas, ce qui apparait comme extérieur à soi n’est que parties de soi… nous sommes toujours face à face avec soi…

nos mots et nos pensées sont un boomerang qui nous reviennent en pleine face, ou en plein corps, qu’on s’en rende compte ou pas…

là, la justice ultime…

alors prenons soin de nos mots dits… et pensées… et motions…

ainsi soit-il…

amen-s’en de l’introspection…

Une réflexion au sujet de « arrière-goût de nos propres mots »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s