bonté humaine bonté divine

♥♥♥ – 14/4/21
les chroniques d’un nôbodé…

traduction: en 1939, au Kansas, lorsque les propriétaires des moulins à blé se sont rendus compte que les femmes utilisaient les sacs de farine pour confectionner des vêtements pour leurs enfants, ils se sont mis à utiliser du tissu fleuri et une encre qui pâlissait au lavage pour que le logo disparaisse et que les enfants aient de beaux vêtementspur geste de bonté

hey Amazon, Google, big pharmas et autres corporations gourmandes de ce monde, où êtes-vous en ce moment alors que le monde entier a besoin de vous ?

on veut des gestes comme ceux posés par les propriétaires de moulins plutôt que ce que vous faites avec l’obsolescence programmée et les profits à tous prix pour vos actionnaires…

ou comme ces deux scientifiques…

en 1923, ces deux scientifiques canadiens se sont mérités le prix Nobel pour la découverte de l’insuline… ils décidèrent de laisser le brevet gratuit et en réclamèrent qu’un $ car ils voulaient que les diabétiques puissent se procurer l’insuline gratuitement… depuis, les compagnies pharmaceutiques ont mis la main sur le marché de l’insuline et il en coûte 500 $ par mois aux diabétiques pour survivre… on ne parle pas ici de soins de santé mais d’extorsion…

comme on voit, la bonté et l’avarice existent côte à côte en ce bas monde… le meilleur comme le pire se trouvent devant nos yeux… donner ou prendre…

en ce moment, avec la course aux vaccins, le rôle des pharmaceutiques est crucial, comme celui de certaines corporations dont les profits ont atteint des sommets, pendant qu’un bonne partie des peuples en arrachent simplement pour se nourrir…

le rôle des big pharmas est particulier en ce sens qu’elles investissent parfois de grosses sommes en recherche et développement avant d’obtenir des résultats concrets… ainsi, on ne peut leur en vouloir de chercher à rentrer dans leur argent… mais il y a un équilibre à trouver… et le système capitaliste à outrance rend la game délicate… à trop vouloir satisfaire les actionnaires, on fait payer le peuple…

en ces temps de grand brassage, espérons que le partage et la générosité redeviennent des valeurs primordiales…

espérons que l’on saura réaliser que nous ne sommes pas séparés les un(e)s des autres, d’aucune autre source de vie, autant humaine qu’animale, végétale que minérale… que nous respirons le même air, buvons la même eau, foulons le même sol… sur la même terre… la même mère…

avec la migrance environnementale, nous devrons apprendre à partager davantage, à ouvrir nos coeurs et nos frontières, à donner plus qu’à prendre… à arrêter de considérer les autres comme des eux mais comme des nous…

il se passe de belles choses en ce monde, une foule de projets constructifs et généreux se mettent en place un peu partout… mais on en parle trop peu, quand pas du tout… ainsi, il faudrait en parler davantage pour balancer les mauvaises nouvelles qu’on répand abondamment… et desquelles nous sommes devenus des junkies…

car on reçoit beaucoup quand on donne, quand on partage, quand on prend soin…

alors à tous ceux et celles qui contrôlent ce monde et brassent de grosses affaires, vous devez devenir des agents de changement… c’est peut-être ce que votre coeur tente de vous dire dans cette course effrénée vers nulle part… ailleurs qu’ici…

donnons tout ce que l’on veut recevoir… et encore un peu plus…

car on dit que dans la vie, au bout du compte, il y a seulement deux types de personnes: celles qui prennent et celles qui donnent…

de quel bord voulons-nous être ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s